Actus

2022 Année internationale de la pêche et de l’aquaculture artisanale

Barque de pêche en Bretagne - Photo Didier Laget
On ne sait jamais trop ce qu’apportent ces “année internationale de…”, mais peut-être que le peu d’actions positives qu’elles génèrent est un bon début.Surtout qu’en même temps on apprend la création sur les îles canaries d’un élevage industrielle de poulpes qui à l’air plus concentrationnaire qu’artisanal!

L’Assemblée générale des Nations Unies a décrété l’année 2022 « Année internationale de la pêche et de l’aquaculture artisanales » (IYAFA 2022). La FAO est l’agence chef de file chargée de célébrer l’année en collaboration avec d’autres organisations et organismes compétents du système des Nations Unies. L’IYAFA 2022 est un acte de reconnaissance important vis-à-vis des millions de petits pêcheurs, pisciculteurs et ouvriers du secteur de la pêche qui fournissent des aliments sains et nutritifs à des milliards de personnes et contribuent à atteindre le programme « Faim Zéro ».

L’objectif de la célébration de l’IYAFA 2022 est double: l’Année vise à attirer l’attention du monde entier sur le rôle que jouent les petits pêcheurs, les aquaculteurs et les ouvriers du secteur de la pêche dans la sécurité alimentaire et la nutrition, l’éradication de la pauvreté et l’utilisation durable des ressources naturelles – renforçant ainsi la compréhension et l’action mondiales pour les soutenir.

Cette célébration est également l’occasion de renforcer le dialogue entre différents acteurs, et notamment
de permettre aux petits producteurs de s’associer les uns aux autres, d’acquérir de la visibilité, de se faire
entendre et de participer aux processus décisionnels qui façonnent leur vie quotidienne – au niveau de la
communauté locale comme au niveau des forums internationaux et mondiaux.

QU’ENTEND-ON PAR «ARTISANAL» ET «À PETITE ÉCHELLE»?

Il n’existe pas de définition universelle du type de pêche ou d’aquaculture considéré comme «artisanal»
ou «à petite échelle». Généralement, ces termes sont utilisés pour décrire les pêcheries et l’aquaculture
qui utilisent des unités de production relativement réduites avec de faibles intrants et produits, et de
faibles niveaux de technologie ou d’investissement en capital. La pêche sportive ou récréative est
exclue.

Les consomateurs

Les consommateurs sont encouragés à acheter et à consommer des produits issus de la pêche et de l’aquaculture artisanales et à se rendre chez les artisans pêcheurs, les pisciculteurs et les travailleurs du secteur des pêches pour dialoguer avec eux afin de mieux comprendre l’intérêt de ce secteur pour la société.

Source : FAO

Photo : Didier Laget

Leave a Reply

Your email address will not be published.